Le transport : l'insert métallique, c'est pratique !

 

 

Après tant d'heures de travail, nos précieuses figurines méritent d'être transportées avec quelques précautions. Une boîte est indispensable, d'une taille suffisante pour contenir les 3 ou 4 pièces nécessaires à la composition d'un display honorable. Selon ses talents de menuisier, chacun choisira entre la fabrication personnelle ou l'achat d'une boîte toute faite.

 

Reste la question de la fixation des figurines au fond de la boîte.

 

Cette méthode, tout le monde connaît !

Le bon vieux "Patafix" (ou équivalent) qui colle si bien partout !

 

Effectivement, pas si mal. Mais si par malheur la caisse se renverse, il est presque certain que les figurines se retrouveront cul par dessus tête au fond de la boîte. Alors que si elles avaient été correctement fixées, elles n'auraient sans doute pas souffert.

 

Comble de malheur, à l'époque des vols en low costs qui nous incitent à prendre l'avion, le Patafix est peu apprécié par les services de sécurité des aéroports.

 

La radiographie de la caisse de figurines intrigue immanquablement. Dialogue :

- Monsieur, vous pouvez ouvrir votre caisse s'il vous plaît ?

- Bien entendu, pas de problème ...

- Ooooh, c'est bôooo, c'est quoi, des soldats de plomb ?

- Oui (pfff), enfin presque, c'est des figurines de collection.

- Aahhh ! Et l'espèce de mastic, c'est quoi ?

- Du Patafix, c'est pour les fixer dans la boîte

- Ouhlà ... J'aime pas beaucoup ça ; ça ressemble à de l'explosif. On va voir ça de plus prêt ... 

 

Et c'est parti pour les emme...ents.

 

Pour éviter ça, une solution : munir vos socles d'un insert métallique.

 

 

L'insert métallique, késako ??? C'est cette petite pièce en métal jaune sur la photo :

  • à l'extérieur, des crans pour que ça s'accroche bien,
  • à l'intérieur un filetage permettant d'y placer une vis.

 

Voici la recette d'utilisation. Tout d'abord, les ingrédients : 

Vous aurez besoin (tout ceci se trouve dans n'importe quelle grande surface de bricolage) :

  • d'un insert métallique (évidemment !)
  • d'un écrou papillon
  • d'un morceau de tige filetée (c'est vendu en barre qu'il faut couper à la scie à métaux)
  • d'un peu de colle de type Araldite

Ici, l'insert a un diamètre extérieur de 8 mm et un filetage intérieur de 6 mm (la tige et l'écrou doivent avoir ce même filetage, sinon ça marche moins bien !).

 

Vous devrez équiper votre caisse d'une plaquette amovible munie de trous. Ici c'est du contre plaqué de 5 mm d'épaisseur et les trous sont d'un diamètre de 7 mm.

 

Et bien entendu, il est très hautement préférable de réaliser ce qui suit avant de mettre la figurine sur le socle.

 

Tout d'abord, poser le socle à l'envers sur l'établi et percer la partie inférieure. En plusieurs fois (4, puis 6, puis 8mm), c'est plus facile, et on peut maintenir le socle à la main sans difficulté.

 

Attention, si vous utilisez un étau, bien protéger le socle et ne pas trop serrer, sinon le vernis va en souffrir.

 

 

Vérifier que l'insert rentre librement et que le trou est assez profond pour que l'insert ne dépasse pas. Agrandir un peu le trou si besoin.

 

Placer un peu de colle Araldite au fond du trou (à l'aide d'un cure-dent par exemple, c'est un outil de base pour le figuriniste !) et mettre l'insert en place.

 

Enfoncer jusqu'à ce que le bord de l'insert vienne affleurer la surface du bois, et même un tout petit peu plus profond pour être certain que rien ne dépasse.

 

Il ne reste qu'à attendre que la colle soit sèche.

 

Et voilà, c'est aussi simple que ça !

 

 

Et pour la mise en boite :

 

 

 

 

Visser la tige filetée dans l'insert.

 

 

 

 

Placer le socle ainsi équipé sur la plaquette en bois en enfichant la tige dans l'un des trous.

 

 

Et fixer l'ensemble avec l'écrou papillon vissé par en dessous.

 

Vous l'avez compris, l'emploi de la tige filetée et d'un écrou, plutôt que d'une simple vis, permet de ne pas chercher à l'aveuglette le trou de l'insert en dessous du socle. C'est tout bête mais ça évite des manipulations scabreuses et énervantes, le dimanche en fin d'après midi, lorsque tout le monde est pressé de remballer ses affaires.

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Luc (mercredi, 06 février 2013 14:49)

    Bonjour,
    Bonne technique que j'utilise depuis une dizaine d'années, avec une vis à métaux à la place de la tige + papillon.
    Jean jacques (l'èbenuisier) peut fournir ses socles avec l'insert en place.
    Félicitation pour votre site et vos réalisations.
    Cordialement

  • #2

    Masticating Juicer (mercredi, 17 avril 2013 22:59)

    This particular article was exactly what I had been looking for!

  • #3

    Duck (mardi, 30 avril 2013 20:05)

    Hello, j'utilise cette méthode depuis pas mal de temps que je termine en collant de la feutrine sous le socle afin d'éviter quelle ne glisse.
    Au plaisir.