Olfo, fast feet

27 février 2010

 

C'était donc mon anniv la semaine dernière ! Et en cadeau, une petite figurine fantastique de chez Andréa en cadeau, en la personne d'un Hobbit, Olfo Fast Feet, qui s'est invité dans mon atelier.

Petit commentaire sur la pièce : la fonderie est très moyenne, le métal se travaille difficilement, le décor qui figure sur le box-art n'est pas fourni dans la boîte (c'est indiqué au verso en petit, mais quand même ...).

Le grand intérêt de cette pièce, c'est pour moi sa lanterne, qui permettra de réaliser un effet de lumière sympathique : un "OSL" ; ça ne veut pas dire Olfo et Sa Lanterne, mais Object Source Lightning.

J'ai choisi de placer le personnage sur une vieille branche de pommier qui portera l'éclairage en suggérant une sombre forêt hantée.

Voici une première tentative de mise en place (à ce stade la position du personnage n'est pas définitive et le décor est un peu grand)

 

 

La lanterne doit être la seule source de lumière. Toute la pièce doit donc être dans l'obscurité, sauf les parties éclairées par la dite lanterne, qui doit donner l'illusion d'être allumée. Un exercice très amusant de dégradés de valeurs et d'ombres portées ! 

 

Je commence donc par peindre tout mon décor en noir mat Humbrol pour éteindre toute lumière parasite. Il m'a fallu trois couches de peinture (diluée au WS) pour obtenir le noir voulu 

 

Place à la peinture à l'huile !

 

Tout d'abord des jus très sombres mais nuancés. En gros :

- du noir marron dans les parties qui seront éclairées,

- du noir violet pour les parties destinées à rester dans l'obscurité

 

Puis, dans le frais, je pose mes premières lumières. Un peu comme en dry-brush, mais comme les jus de base ne sont pas secs, les couleurs se fondent naturellement pour former des tâches de lumières. Je fais trois ou quatre passages, avec des mélanges de plus en plus clair sur des surfaces de plus en plus réduites.

 

Le résultat de ce travail figure ci-dessous.

 

Un petit truc qui n'apparaît pas sur l'image : j'ai planté dans le décor un petit morceau de trombone coupé à la bonne longueur, afin que son extrémité se situe exactement là où se trouvera la lanterne. Ceci permet de visualiser l'origine de l'éclairage et donc de poser judicieusement les tâches de couleur en ménageant les ombres.

 

 

Le petit bonhomme quand à lui, après une phase préparatoire laborieuse, se retrouve lui aussi tartiné de sombre (un mélange de noir et de marron Humbol

 

 

 

 

La gamme de couleurs sera forcément très réduite. Pour introduire néanmoins quelques nuances, la veste du personnage est peinte en vert, le pantalon en gris et la cape en marron, toutes ces couleurs étant très sombres. La peau est base de noir et de terre d'ombre brûlée, avec un peu d'ocre jaune.

 

Et pour les éclaircies, j'introduis un mélange d'ocre et de jaune dans toutes ces bases, pour obtenir des lumières de couleurs similaires sur toute la pièce. 

 

 

 

 

Lorsque cette première couche est bien sèche, je reprends chaque vêtement :

 

- un fin glacis de terre d'ombre naturelle sur toute la surface (la TON va introduire des nuances marron-vert dans la couleur finale)

 

- puis des éclaircies à la peinture pure, qui se fond facilement dans le glacis précédent ; les mélanges utilisés sont à base d'ocre, de jaune et de blanc, en augmentant progressivement les parts de jaune et de blanc pour terminer au blanc presque pur.

 

Toute la difficulté est de bien tenir compte de l'éclairage de la lampe pour poser ces lumières ainsi que les ombres portées qui vont avec. Tantôt la lumière vient du haut, tantôt elle vient du bas, il faut jongler en permanence ...

 

 

 

 

Après un nouveau séchage, je reviens sur les ombres les plus profondes avec des jus de peinture et j'intensifie quelques points de lumière. Je fignole les pièces de cuir avec des "linings" de jaune très pâle sur les arêtes éclairées.

 

Et je termine les quelques pièces métalliques en MNM (Métal Non Métallique), c'est à dire uniquement à base de peinture, au lieu de mes poudres habituelles.

 

Quelques gros plans pour illustrer.

 

 

 

 

Parallèlement je travaille sur les lumières du décor avec la même gamme de couleurs ocre-jaune-blanc.

 

Bien entendu, les lumières sont de moins en moins accentuées au fur et à mesure qu'on s'éloigne de la lanterne

 

 

 

Après avoir fixé le personnage à sa place, il ne reste qu'à apporter quelques touches finales selon le même principe et c'est terminé.

 

La scène donne assez bien l'impression de n'être éclairée que par la lanterne, tout le reste est plongé dans l'obscurité.

 

Pas très facile à prendre en photo : les spots faussent l'effet d'éclairage, mais en reprenant un peu le contraste, voici à peu prêt ce que ça donne en vrai (sauf que c'est beaucoup plus petit que lorsque vous cliquez les images !)

 

 

En conclusion, une figurine fort sympathique, sur laquelle je me suis bien amusé avec l'effet OSL ... après un travail préparatoire important ! J'imagine que Andréa veille à ce que la délocalisation de sa production ne nuise pas à la fonderie de ses pièces, mais ce petit bonhomme n'en est pas une très bonne illustration. A voir sur la prochaine ...

 

 

Commentaires : 4
  • #4

    Andrew (jeudi, 16 août 2012 17:54)

    Fine info dude

  • #3

    Alexandre (dimanche, 21 novembre 2010 23:37)

    Mais quelle ambiance qui s'en dégage ! C'est vraiment magnifique.
    Tu maîtrise l'OSL à la perfection.

    Que de talent sur ce site !
    Bonne continuation !

  • #2

    MINOS (dimanche, 14 mars 2010 13:24)

    Bravo Jeff pour ce sympathique article
    Tu m'as bluffé avec ton OSL super réussi ^_^
    à trés bientôt

    Fred

  • #1

    mund.p (lundi, 01 mars 2010 16:07)

    bravo jfp ,tres bel effet de lumiere sur la piece,on se rend bien compte de l atmosphere dans laquelle evolue la figurine.
    et bon anniversaire